J'anime depuis trois ans des ateliers d'écriture au sein de l'école primaire de Guipel, et depuis cette année, dans les deux écoles de Melesse.

Dans chacune de ces écoles, j'anime un atelier d'une heure pour un groupe de CP-CE1, qui me dictent leurs idées, votent sur les propositions ou commencent à rédiger des notes. On a parfois inventé une mascotte à qui faire vivre des aventures, on a parfois fait des jeux sur les mots, des comptines sur les prénoms, etc.

Avec les groupes allant du CE2 au CM2, les activités peuvent aller de l'écriture d'un mini-roman à l'invention d'un univers, en passant par la création d'un plan de village ou d'un univers peuplé de créatures étranges...


Vous trouverez dans cette section quelques anecdotes, des photos et certains "journaux" créés par les élèves lors de ces cycles d'intervention.

  • Le troisième cycle d'ateliers d'écriture à Guipel : les CP-CE1 ont écrit une histoire de... vampires! Et la voici !

    Dans le monde des vampires règne une nuit éternelle. Ce monde est peuplé de chauve-souris vampires et de créatures effrayantes. Nul ne connaît son existence… à part les vampires eux-mêmes. Ceux-ci doivent y retourner chaque nuit pour y redevenir vampires et s’alimenter. Au quotidien, les vampires chassent les chauves-souris de leur monde, mais il leur faut régulièrement, pour survivre, du sang humain. Ce qu’ils ne peuvent trouver que… dans le monde des humains, bien sûr !
    Rares sont les humains à connaître le monde des vampires, et bien souvent, cela se fait à leurs dépens : ceux qui le découvrent sont pour la plupart les prisonniers que les vampires emmènent dans leur monde… pour se nourrir.

    C’est ainsi que nous faisons connaissance avec Martin, un garçon de seize ans vivant à Paris. Martin est un garçon de seize ans, aux cheveux courts et blonds, que la plupart des filles trouvent plutôt mignon. Au lycée, il fait partie de l’équipe masculine de basket et le soir, chez lui, il prend aussi des cours de piano chaque semaine. Dans le même lycée se trouve Emma, une jeune fille blonde, plutôt jolie et apparemment tout à fait normale. Sa seule originalité, c’est le tatouage qu’elle porte sur la nuque, en forme de cœur ; personne ne sait qu’en fait, que ses parents le lui ont fait tatouer à la naissance, pour indiquer son statut de princesse vampire. En journée, Emma est une adolescente normale, une jolie jeune fille blonde plutôt populaire, qui fait de la danse et joue, comme Martin, au basket. N’étant pas dans la même classe que lui ni dans la même équipe, ils ne se sont jamais rencontrés, même s’ils ont parfois assisté à des matchs où l’autre jouait. Emma a bien remarqué qu’il y avait un garçon plutôt mignon dans l’équipe, et Martin aussi pour Emma, mais ils ne se connaissent pas. Enfin… jusqu’au jour où, à la cafétéria, Martin renverse son plateau-repas sur Emma.
    Humiliation totale pour la jeune fille qui décide aussitôt de se venger.
    Le soir même, dès la nuit tombée, elle devient vampire et kidnappe Martin pour l’emmener dans son univers. Là, elle pourra le tuer…
    Mais lorsque Martin se réveille dans le monde des vampires, il est terrifié et la supplie de l’épargner ; il lui avoue qu’à chaque match où il l’a vue, il l’a trouvée mignonne et a espéré pouvoir faire un jour sa connaissance. Quand il l’a vue à la cafétéria, il a voulu l’aborder, mais était tellement intimidé et gêné qu’il a trébuché… et l’a aspergée de nourriture. Il en a été tellement mortifié qu’il n’a même pas osé s’excuser ! Séduite et attendrie par ces paroles, Emma lui confie qu’elle l’avait également remarqué, mais qu’elle ne l’a jamais abordé par ce qu’elle sait que sa nature de vampire empêchera à jamais toute relation entre eux. Plus ils parlent, plus Emma s’aperçoit qu’en fait, ce garçon maladroit et timide lui plaît vraiment beaucoup… et elle n’a plus du tout envie de le tuer. Elle décide de le ramener aussitôt dans le monde des humains afin de le protéger.


    Mais le voyage de Martin ne s’est pas fait en secret : Hugo, un jeune vampire, est chargé de garder la porte du monde des vampires et s’est aperçu que Martin en était revenu vivant. Dès le retour d’Emma, le lendemain, dans le monde des vampires, il lui demande ce qu’elle a fait de Martin et pourquoi elle ne l’a pas tué. Emma lui avoue alors être tombée amoureuse de Martin et avoir décidé de l’épargner. Celui-ci lui a promis de ne jamais revenir dans le monde des vampires et de ne jamais en parler. Mais ce que Hugo n’a pas dit à Emma, c’est qu’il est lui aussi amoureux d’elle depuis des années, sans jamais avoir osé le lui avouer – après tout, c’est une princesse ! L’idée qu’elle puisse être amoureuse d’un humain le rend fou de jalousie et il l’avertit aussitôt : les relations entre humains et vampires sont interdites et si jamais Martin et Emma se revoient, ils seront tous deux sévèrement châtiés ; Martin sera emmené dans le monde des vampires comme prisonnier : il sera transformé en esclave pour les vampires, qui pourront boire sont sang chaque nuit sans pour autant le tuer ; quant à Emma, elle sera condamnée à être enfermée dans la prison des vampires jusqu’à la mort de son humain…
    Lorsque Emma entend ces paroles, elle sait que Martin court un grave danger ; fou de rage, Hugo pourrait bien décider, finalement, de le tuer ! Elle revient dans le monde des humains et prévient Martin : celui-ci profite alors du fait que ses parents ont divorcé et que son père vit à New York pour emménager chez lui. Ainsi, dans un nouveau lycée, loin de la France et d’Emma, il n’entendra plus jamais parler des vampires et ne courra plus le moindre danger.
    Lorsqu’elle découvre son départ, Emma est dévastée, mais sa meilleure amie vampire, Émilie, lui explique que c’est la meilleure décision que Martin pouvait prendre : leur histoire n’aurait jamais pu marcher et à présent, il est hors de danger…
    Mais c’était sans compter sur Rose, la pire ennemie d’Emma. Jalouse de celle-ci, elle la suit dans le monde des humains et apprend que Martin est parti s’installer aux États-Unis. Elle court ensuite, à la nuit tombée, informer Hugo, qui avait effectivement décidé d’éliminer son rival. Heureusement, Émilie a surpris leur conversation et prévient aussitôt Emma. Celle-ci attire alors Hugo dans un piège : elle prétend vouloir un rendez-vous avez lui et parvient à l’enfermer dans la prison des vampires, afin de pouvoir rejoindre Martin à New York et veiller sur lui.
    Une fois certaine que son amie est en sécurité, Émilie décide d’aller délivrer Hugo. Elle ne l’a jamais dit à Emma, mais elle est amoureuse de ce beau vampire aux longs cheveux bruns depuis longtemps, et n’a jamais trouvé le courage de lui dire. Quand elle ouvre la porte de sa cellule, elle lui avoue enfin ses sentiments, puis lui explique que pas plus qu’elle, Emma n’a pas choisi de qui elle était amoureuse, et qu’il devrait chercher à trouver lui aussi son bonheur ailleurs, plutôt que de rester obsédé par quelqu’un qui ne l’aimera jamais. Touché par sa sincérité et sa passion, Hugo décide de laisser Emma et Martin tranquilles, et finit par lui proposer de sortir avec lui, afin de voir s’ils pourraient, eux aussi, être heureux ensemble.

    Pendant ce temps, dans le monde des humains, Emma a retrouvé Martin à New York. Elle lui explique le danger qu’il courait et comment elle l’a protégé. Martin accepte de tenter de rester avec elle, mais, plongé dans leur discussion, il ne voit pas le camion qui fonce vers eux. Quand il se rend compte du danger, Martin pousse Emma sur le côté, la protégeant de son corps, mais c’est lui qui se fait heurter par le poids lourd. Grièvement blessé, Martin risque de mourir. Emma décide alors de le transformer en vampire pour le sauver.
    Ce qui leur permettra également de vivre enfin ensemble…

    FIN

    Ce texte a été rédigé à partir des idées des enfants, de leurs thèmes favoris et de leurs propositions. Ils ont inventé des héros, créé une intrigue, voté une fin...
    Un grand bravo à eux pour ce super travail effectué en... 6h d'ateliers!

  • Pour le troisième cycle à Guipel, les élèves de CE2-CM1-CM2 ont écrit les aventures d'un contre-héros !

    Il était une fois un jeune garçon de 17 ans, Maxime.
    Maxime avait tout pour être normal. Du moins jusqu’à ce qu’un drame détruise sa vie : suite à l’assassinat de ses parents lors d’un voyage à l’étranger par un groupe d’extrémistes, Maxime a été kidnappé, torturé et condamné à travailler comme esclave. Le jour où il est parvenu à s’échapper, à l’âge de quinze ans, il était défiguré et empli de haine envers ceux qui lui avaient volé sa famille et son enfance… Amer et cynique, il décida ce jour-là de cacher son visage derrière un masque qu’il ne quitterait que lors de quelques rares occasions.
    C’est ainsi que Maxime est devenu un mercenaire : travaillant pour aider de riches financiers, appelé en renforts lors de missions secrètes ultra difficiles, ou quand les gouvernements ne peuvent faire appel à l’armée. Ce travail lui rapporte énormément d’argent et pourrait même faire de lui un héros, s’il n’était aigri et dénué de compassion. Ne possédant aucun des pouvoirs surnaturels chers aux héros, il fait confiance à son intelligence, sa force et ses compétences spéciales pour se tirer de toutes les aventures. En effet, Maxime, en voulant à la terre entière d’être défiguré, n’agit que pour deux raisons : l’argent… et les femmes ! Sa seule passion, ce sont les belles bagnoles, rien d’autre ne l’intéresse.

    Jusqu’au jour où il rencontre la femme de sa vie. Bien qu’il possède chez lui une piscine privée, Maxime, revenant tout juste de mission, a senti le besoin de se défouler sans attendre les quelques heures de vol pour le ramener chez lui. Il se rend donc dans la piscine du camp militaire où il a été rapatrié, espérant que l’heure tardive lui permettra d’en profiter sans témoins. Se croyant seul, il ôte ses vêtements, son masque et plonge dans l’eau. Il ne s’attendait pas à être rejoint quelques minutes plus tard par Nyv, la fille de seize ans du commandant du camp. Très vite, ils tombent amoureux l’un de l’autre et décident, malgré leur jeune âge, de se marier au plus vite. Or, le jour de leur mariage, un attentat brise leur vie : une bombe explose dans l’église juste avant la cérémonie tandis que des terroristes envahissent le bâtiment et prennent des gens en otage, dont la future mariée ! Le bâtiment s’écroule, le prêtre qui devait célébrer la cérémonie ainsi que de nombreux invités sont tués, d’autres blessés… Durant sa fuite, Maxime perd ses chaussures – c’est ainsi que l’on découvre que malgré son costume de héros, son masque et ses belles bagnoles, il a des chaussettes trouées. Quant à Nyv, elle tente de fuir ses kidnappeurs et arrive à leur échapper, profitant de la poussière et du fracas de l’explosion. Durant son évasion, paniquée et blessée, elle manque être ensevelie sous les gravats du bâtiment qui s’effondre, sa robe de mariée encombrante se déchire aux blocs de cailloux du clocher… c’est ainsi que l’on découvre qu’elle ne portait… pas de culotte !
    Cet attentat est revendiqué par une secte de fanatiques : issus d’un pays soumis à une dictature religieuse, ils ne cherchent rien de plus que déclencher la fin du monde. Ce drame exacerbe une situation politique déjà tendue et provoque une terrible guerre internationale.
    Ce conflit dure trois ans, durant lesquels Maxime et Nyv ne se reverront pas.
    Qu’adviendra-t-il d’eux ?
    Comment finira leur histoire ?
    Voici ce que les élèves ont proposé :
    - Maxime redevient mercenaire et n’agit désormais plus que pour son compte. Rendu fou de rage par la disparition de sa fiancée, il se crée un véritable arsenal d’armes – bazookas, kalachnikovs, etc. – et décide d’éradiquer le plus d’ennemis possible.
    - Dans l’espoir que Maxime se soit engagé dans l’armée ; Nyv devient infirmière militaire et se fait envoyer en mission dans les zones les plus dangereuses, persuadée qu’elle finira tôt ou tard par retrouver Maxime.
    - Maxime devient également membre d’équipe de football militaire, sachant sa fiancée fan de ce sport. Peut-être le reconnaîtra-t-elle si elle assiste à un match ?
    - Découvrant que le front devient de plus en plus dangereux pour les troupes « de renfort » comme les médecins et infirmières, qui n’ont pas d’armes, Nyv décide d’aller s’en acheter afin de pouvoir se protéger si elle – ou ses collègues – était attaquée lors d’une mission de secours et rapatriement.
    - C’est là qu’elle découvre qu’un soldat masqué s’est également fourni en armes très récemment chez ce même marchand : une photo de l’homme et du héros militaire masqué figure dans sa boutique. Nyv n’a pas le moindre doute : il s’agit de Maxime. Elle demande alors au marchand d’armes de prévenir son client, lorsqu’il reviendra, que sa fiancée l’attend sur le front ; et elle lui donne les références de son affectation.
    Quelques semaines plus tard, Maxime et Nyv sont enfin réunis…
    Mais la guerre n’est pas terminée, et nos héros, à présent ensemble, devront affronter de terribles embûches avant que la paix revienne enfin dans le pays…


    La fin reste ouverte, car durant la dernière heure d'atelier, chaque élève a écrit sa propre conclusion à l'histoire.
    Certaines propositions ont été évoquées plusieurs fois :
    - les héros se marient à bord d'un yacht de luxe et fuient la guerre vers une île perdue
    - les héros se cachent jusqu'à la fin de la guerre
    D'autres ont été plus inventifs:
    - le héros peut s'infiltrer dans le QG de l'ennemi et tuer le chef des fanatiques pour mettre fin à la guerre
    - les héros peuvent se cacher et avoir un bébé qui, à son tour, luttera contre l'ennemi (j'ai déjà vu ça quelque part, ça m'évoque un certain film à la mode...)
    - le gouvernement ayant lâché une bombe atomique, tout le monde est mort, sauf Max, qui croit être le seul survivant. Désespéré par la perte de sa fiancée, il décide de se suicider et saute d'un immeuble. Durant sa chute, son téléphone sonne et il voit s'afficher à l'écran que c'est... sa fiancée. Dommage !
    (je tiens à citer que cette proposition est signée d'un modeste "le beau gosse, clément")



    Bref, là aussi, beaucoup d'inventivité pour ces jeunes auteurs qui ont su faire preuve d'originalité et d'humour !

  • Le conte des élèves de CP-CE1 de l'école publique de Melesse...

    Entre les vacances de Noël et celle d'hiver, on a eu 5 heures d'ateliers d'écriture.
    5h, ce n'est pas beaucoup pour faire connaissance, trouver des idées, inventer une histoire.
    Mais les jeunes participants à cet atelier ont relevé le défi et en voici le résultat:

    Il était une fois, dans la ville de New York, un jeune garçon et une jeune fille qui vivaient tout proches, mais ne se connaissaient pas.
    À l’âge de 16 ans, Jordan était un garçon surdoué : non seulement il était étudiant pour devenir professeur de soin aux animaux, mais il passait toutes ses vacances à travailler dans des parcs aquatiques pour s’occuper des orques, des dauphins et des otaries. L’été, passionné de surf, il passait ses journées à voguer sur les vagues, mais était également sauveteur en mer. Quant à Claire, elle adorait les animaux de la forêt et se promenait tous les weekends dans les bois pour aller à leur rencontre. En semaine, elle étudiait pour devenir couturière et pratiquait la danse et le patinage artistique.

    Un jour, Claire alla assister à un spectacle de dauphins dans le parc aquatique où Jordan faisait un stage. Elle tomba aussitôt amoureuse de lui. Après le spectacle, elle décida d’aller le voir pour le féliciter sur sa façon de s’occuper des animaux et… forcément, lui aussi tomba amoureux d’elle.
    Pendant un moment, ils passèrent alors tout leur temps libre ensemble, se promenant en forêt, s’occupant des animaux de Jordan ou imaginant leur avenir ensemble…

    Jusqu’au jour où Jordan se met à faire de terribles cauchemars. Il rêve qu’il se trouve dans un pays dirigé par un roi cruel, un pays peuplé de zombies, où les animaux ont quasiment tous disparu.
    Au début, il essaie de cacher ces visions d’horreur à Claire, qu’il ne veut pas effrayer, mais quand il se met à voir des fantômes, il ne peut plus dissimuler son secret et lui révèle tout : depuis plusieurs jours, les fantômes du roi et de la reine du Mickaëland l’appellent au secours et le supplient de sauver leur pays, dirigé par un terrible tyran !
    Claire décide aussitôt d’aider Jordan à accomplir cette mission et ils prennent des billets d’avion pour se rendre dans ce pays.
    Une fois à bord, ils font ce que tout le monde fait à bord d’un avion : ils regardent la télé. Rien de très intéressant… jusqu’à ce que passe un bulletin d’information sur le Mickaëland : suite à une épidémie de zombies, le roi Horace a fermé les frontières de son royaume et interdit à tout étranger de s’y introduire.

    Claire et Jordan se demandent comment ils vont bien pouvoir faire pour entrer dans le pays quand, soudain, un drame se produit dans l’avion : un des passagers, venu du Mickaëland et rentrant chez lui, était infecté par l’épidémie ! Il se transforme en zombie et se met à attaquer les autres voyageurs. Très vite, la situation dégénère : paniqués, les gens se jettent les uns sur les autres, se griffent, se mordent, et se transforment tour à tour en zombies !
    Jordan et Claire se défendent comme ils peuvent. Ils ont pris la précaution d’emporter avec eux quelques armes, un couteau et une hache, et se mettent à tuer tous les zombies qui s’approchent d’eux. Soudain, Claire a une excellente idée : elle attrape les parachutes de secours de l’avion, l’enfile et, après avoir dit à Jordan de faire pareil, ouvre la porte de secours de l’avion et se jette dans le vide !
    Après une descente en parachute palpitante, les deux héros se retrouvent enfin au Mickaëland.
    Sur place, ils découvrent que la situation est encore pire qu’ils ne l’avaient imaginée :


    Le terrible prince Horace est monté sur le trône après avoir assassiné le roi et la reine, ses propres parents. C’est eux qui, devenus fantômes, ont prévenu Jordan. Ils ne pouvaient plus rien faire pour contrer les méfaits de leur fils dont le principal loisir est de traquer et tuer les animaux sauvages. Cruel et avide de sang, le prince Horace se délecte de la mise à mort d’espèces menacées et mène des expériences dans son laboratoire secret pour se créer une armée de zombies, grâce à laquelle il pourra, un jour, conquérir le monde.
    Pour le moment, ses pouvoirs sont limités à son propre pays, c’est pourquoi il en a fermé les frontières, mais il espère bien récupérer un cristal magique dont la puissance lui permettrait d’étendre ses pouvoirs sur la Terre entière. Ce cristal appartenait autrefois à ses parents, mais ceux-ci, ayant compris la perfidie de leur fils, ont pris la précaution de le mettre hors de portée avant de mourir. Ils l’ont confié à un dragon, la dernière de son espèce, Torque. Torque ne peut l’utiliser pour sauver le pays, seuls les humains sont en mesure de le manipuler, mais elle veille dessus en attendant l’arrivée de héros capables de mettre fin aux agissements d’Horace.
    Quand les fantômes du roi et de la reine préviennent Torque de l’arrivée de Jordan et Claire, la dragonne accepte de leur confier le cristal et les fantômes reviennent voir Jordan dans ses rêves. Ils lui révèlent qu’il est le seul au monde à être immunisé contre le pouvoir d’Horace et de ses zombies, et le seul à pouvoir manipuler le cristal sans être affecté par sa puissance néfaste.
    Claire et Jordan entament alors leur traversée du pays pour rejoindre la caverne où vit Torque, guidés par les esprits du roi et de la reine. Ils s’aperçoivent très vite qu’ils sont poursuivis par l’armée de zombies de Horace, qui espère lui aussi récupérer le cristal.

    Alors qu’ils parviennent à proximité de la caverne et s’apprêtent à y entrer, Claire et Jordan sont capturés par les zombies. Le prince veut aussitôt les rencontrer ; il espère les convaincre de se joindre à lui et de l’aider à conquérir le monde… mais c’est le contraire qui se passe : Claire parle au prince et parvient à le convaincre que ses actes sont mauvais et qu’il peut faire beaucoup plus de choses et être plus heureux, en devenant un roi sage et aimé de son peuple. Alors que le prince Horace réfléchit à ses actions, un zombie attaque la jeune fille et la mord. Si Jordan n’utilise pas très vite le cristal, Claire est condamnée… Jordan se précipite, mais les zombies lui bloquent le chemin. Le prince se sacrifie alors pour sauver Claire et entraîne les zombies à sa poursuite pour que Jordan puisse pénétrer dans la caverne où vit Torque.
    Enfin en possession du cristal, Jordan peut utiliser ses pouvoirs, guérir Claire, puis sauver les zombies et le pays.

    Hélas, il est trop tard pour le prince Horace qui meurt juste après, dévoré par ses propres zombies qui ont échappé à son contrôle.
    Sans autre membre de la famille royale, le trône du Mickaëland reste vide…
    Jordan et Claire, durant leur mission, sont plus que jamais amoureux l’un de l’autre. Plus aucun obstacle ne les empêche à présent de se marier. Ils montent alors sur le trône du Mickaëland pour y régner. Ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps et eurent beaucoup d’enfants…

    FIN


    Comme vous pouvez le constater, ce conte n'a pas de titre... C'est normal! Chaque élève est reparti chez lui avec un livret de son conte, signé par l'ensemble des auteurs, et pourra trouver lui-même un titre personnel ! J'attends avec impatience de découvrir ce qu'ils auront choisi.

  • Le village des ogres des élèves de CE2-CM1-CM2 de l'école privée de Melesse

    Les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l'école privée de Melesse ont eux aussi eu 5h pour inventer tout un projet.
    En voici le résultat:
    Nous sommes en février 2016. Toute la Terre est occupée par les humains… toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Ogres résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour ces farouches créatures dont, jusqu’à présent, nul n’a pu percer les secrets.
    Heureusement pour la science, un groupe de jeunes humains, élèves à l’école de Melesse, est parvenu à s’infiltrer dans ce village pour en étudier les habitants.
    Alors, jeunes gens, à quoi ressemblent ces ogres ?
    Les réponses sont nombreuses, multiples et variées : comme chaque humain, chaque ogre possède ses particularités et les observateurs ont fait des descriptions très variées :
    Visiblement, tout le monde a son idée !
    Alors, pour résumer, quelles sont les caractéristiques de ces ogres :
    - Ils sont très grands et forts, et en général, très gros, patauds et laids.
    - Ils sont couverts d’une fourrure épaisse, pouvant être de différentes teintes allant du marron foncé au vert et au beige, en passant par le rouge, le noir et le bleu.
    - Par contre, malgré leur pilosité abondante sur le corps, leur tête est chauve.
    - Il y a des mâles et des femelles, et ils semblent vivent en harmonie familiale, malgré quelques énergumènes excentriques préférant vivre dans la solitude de la forêt.
    - Les ogres ont des dents pointues, ce qui leur sert à dévorer les enfants humains, ainsi que les mouches attirées par leur odeur fétide.
    - Faute d’enfants, ils ont tendance à se repaître d’animaux, mais évitent de consommer chats et lapins, qui sont leurs compagnons domestiques favoris.
    - Malgré leurs habitudes alimentaires et leur laideur, ces ogres sont gentils et plutôt bien disposés envers leur prochain.
    - Leur durée de vie est très longue, plusieurs centaines d’années, voire des millénaires pour certains…
    Les observateurs ont néanmoins constaté quelques particularités : certaines ogresses possèdent une beauté inhabituelle, ainsi qu’une abondante chevelure blonde. D’autres ogres peuvent respirer sous l’eau tandis que quelques-uns ont des ailes leur permettant de voler. Il y a parfois (on en a vu au moins un) des ogres nains, ainsi que des ogres cornus et d’autres squelettiques, ou dotés d’un seul œil et de plusieurs bras.
    Mais cela demeure des exceptions…

    Et leur village, à quoi ressemble-t-il ?
    Nos vaillants explorateurs ont dressé un plan du village pour en étudier l’organisation :

    Et après étude du plan qu'ils ont dessiné, ils ont restitué les maisons des ogres, ce qui a donné une maquette!


    Après s’être introduits dans la maison du chef du village (d’après les ouï-dire, il s’agit du forgeron du village, qui a pris la détestable habitude de se servir de son marteau pour se faire obéir de ses concitoyens en leur tapant dessus), voici le menu que nos reporters ont trouvé, concernant les repas collectifs des ogres lors des fêtes :
    - Des escargots
    - Des fruits pour farcir les enfants humains capturés
    - Des céréales
    - Des crachosucres pour les ogrillons
    - Des meringues magiques
    - Des biscottes de chevreuil
    - Du rôti de loup
    - Des burritos d’humains adultes.
    Et pour arroser ce festin… des tonneaux et des barriques de sang !

    Nous recommandons donc la plus grande prudence aux humains susceptibles de s’aventurer à proximité de ce village, ils risqueraient de passer un sale quart d’heure !

    Lors de la dernière heure d'atelier, chaque participant s'est vu remettre un petit carnet contenant ce texte, illustré de plusieurs photos du plan, de leurs textes et de la maquette, auquel ils ont rajouté le texte personnel qu'ils ont composé ce jour-là : la journée idéale de leur ogre (un indice : beaucoup de siestes et de repas gargantuesques semblaient au programme...)

  • Ateliers d'écriture TAP à Guipel

    Projet finalisé par les élèves des deux ateliers TAP de l'école de Guipel : un contre pour les plus petits, et un "anti-conte" pour les plus grands.
    Avec construction des personnages, mise en place d'une ligne chronologique et d'une mission!

  • Ateliers d'écriture TAP à Melesse

    En train de finaliser les projets menés par les élèves des deux ateliers d'écriture des écoles primaires de Melesse.
    J'espère pouvoir vous en montrer plus bientôt, quand mon "assistant" me laissera le champ libre...